Marine Le Pen mise en examen : « Scandaleux » pour Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen a jugé vendredi 2 mars « scandaleux » que sa fille Marine Le Pen soit mise en examen pour la diffusion en 2015 sur Twitter de photos d’exactions de Daesh, malgré leurs relations tendues.

« Je trouve scandaleux qu’elle (Marine Le Pen, ndlr) soit mise en examen pour avoir publié des images qui démontraient la cruauté, la férocité de Daesh », a déclaré Jean-Marie Le Pen sur BFMTV. Sa fille Marine Le Pen, présidente du Front national, a été mise en examen le 1er mars pour avoir diffusé des photos d’exactions de Daesh sur Twitter en 2015.
« C’est extravagant, parce que ces images étaient d’abord sur le net« , a-t-il argué, soulignant par ailleurs que « c’était le rôle de l’État de montrer le visage de l’ennemi ».

Il dénonce une « persécution (…) fiscale, judiciaire, politique, médiatique ».« Je trouve scandaleux qu’elle(Marine Le Pen, ndlr) soit mise en examen pour avoir publié des images qui démontraient la cruauté, la férocité de Daesh », a déclaré Jean-Marie Le Pen sur BFMTV. Sa fille Marine Le Pen, présidente du Front national, a été mise en examen le 1er mars pour avoir diffusé des photos d’exactions de Daesh sur Twitter en 2015.
« C’est extravagant, parce que ces images étaient d’abord sur le net« , a-t-il argué, soulignant par ailleurs que « c’était le rôle de l’État de montrer le visage de l’ennemi ». Il dénonce une « persécution (…) fiscale, judiciaire, politique, médiatique ».
Les relations de l’ancien président du Front national avec sa fille soLes relations de l’ancien président du Front national avec sa fille sont pourtant tendues depuis qu’il a été exclu du parti. Mais il s’est défendu de saper le travail de sa fille Marine Le Pen.

« Je ne cherche pas du tout à nuire », a assuré Jean-Marie Le Pen. « Je ne fais rien pour la gêner, c’est moi qui ai financé une partie de sa campagne électorale présidentielle » pourtant tendues depuis qu’il a été exclu du parti. Mais il s’est défendu de saper le travail de sa fille Marine Le Pen. « Je ne cherche pas du tout à nuire », a assuré Jean-Marie Le Pen. « Je ne fais rien pour la gêner, c’est moi qui ai financé une partie de sa campagne électorale présidentielle ».

Articles en relation

Close