Il menace des policiers avec un couteau

Cet homme de 27 ans, énervé, ne supporte plus ses conditions de logement. Il a été condamné à une peine de sursis, hier.

Justice

Jeudi matin, un jeune homme de 27 ans reçoit un énième courrier l’informant que sa demande de logement a été refusée. Depuis trois ans, il vit chez sa mère, avec sa fille, dont il a la garde. Mais l’appartement ne compte que deux chambres. Il dort donc sur un matelas, dans le salon. « Ce ne sont pas des conditions de vie idéales », souligne son avocate, lors du procès qui s’est tenu vendredi dans le cadre d’une comparution immédiate. Énervé, le jeune homme commence à boire. Puis s’énerve. « Je cognais partout, je cassais tout », reconnaît-il.

Désemparée, sa mère appelle les pompiers. Ces derniers préviennent la police. Le jeune homme accueille les forces de l’ordre avec un couteau à la main. « Dégagez sinon je vais en planter un. Sales flics. » Quand les policiers le mettent au sol, le prévenu donne deux coups de poing dans le visage de l’un d’eux.

« La vie n’a pas été facile pour lui, reconnaît Me Guyomard, l’avocat des forces de l’ordre. Mais les policiers, qui font un métier difficile, n’ont pas à subir ça. » Nelly Jousserand, vice-procureure, estime que le prévenu à un problème de rapport à l’autorité. Elle requiert neuf mois de prison, dont cinq assortis de mise à l’épreuve.

Le jeune homme a finalement été condamné à cinq mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans. Il a interdiction de porter une arme pendant cinq ans. Source

Articles en relation

Close