Accueil Technologie

Que sont les piles technologiques et à quoi ressemblent-elles ?

Les éditeurs de logiciels utilisent généralement une pile technologique spécifique pour leurs applications. Les entreprises doivent investir dans des piles technologiques pour s’assurer que leur équipe de développement dispose des bons outils pour construire, analyser et maintenir un produit.


Mais qu’est-ce qu’une pile technologique ? Quels sont les principaux composants d’une pile technologique ? Et avec l’augmentation du nombre d’outils et d’offres SaaS, comment les tech stacks ont-ils évolué ? Voici tout ce que vous devez savoir.

Que sont les piles technologiques ?

Femme utilisant un Macbook

Une pile technologique est un ensemble de technologies qui fonctionnent ensemble pour créer des applications logicielles. Elle comprend à la fois des technologies frontales, comme HTML, CSS et JavaScript, et des technologies dorsales, comme Node.js et Python.

Voici quelques piles technologiques courantes :

  • LAMP : Linux, Apache, MySQL, PHP/Python/Perl
  • MEAN : MongoDB, Express, Angular, Node.js
  • MERN : MongoDB, Express, React, Node.js
  • WISA : Windows Server, IIS, Microsoft SQL Server, ASP.net

Chacune de ces piles possède son propre ensemble de caractéristiques qui la rendent parfaite pour des types de projets spécifiques. Par exemple, LAMP est idéal pour le développement de sites Web dynamiques, tandis que MEAN/MERN est mieux adapté au développement d’applications à page unique avec des interactions complexes avec les utilisateurs, grâce à l’utilisation de cadres JavaScript comme Angular et React.

Piles technologiques Back-End et Front-End

Il est important de comprendre les différences entre les frameworks et technologies front-end et back-end. Une pile technologique se compose de deux éléments : le front-end et le back-end.

Le front-end est ce que les utilisateurs voient lorsqu’ils accèdent à une application ou à un site Web. Il comprend des langages comme HTML, CSS (pour le formatage visuel) et JavaScript. Ces technologies définissent la manière dont un navigateur présente le contenu à l’utilisateur.

Le back-end est responsable de la gestion des données et du traitement des demandes des utilisateurs. Il comprend des éléments tels que des bases de données (par exemple MySQL), des langages de programmation côté serveur comme Python ou Ruby, et des API (interfaces de programmation d’applications) qui permettent à l’application de communiquer avec d’autres composants logiciels.

Les 5 principaux éléments d’une pile technologique

Avec l’essor des outils SaaS, les tech stacks sont devenus considérablement plus flexibles. Les entreprises peuvent désormais choisir les technologies et les cadres qu’elles souhaitent utiliser au lieu de devoir construire des solutions à partir de zéro. Cependant, il existe cinq éléments principaux qui sont des composants clés de toute tech stack.

1. Interface utilisateur/expérience utilisateur (UI/UX)

Une série de petites icônes dans une grille

L’expérience utilisateur (UX) et l’interface utilisateur (UI) sont deux termes souvent utilisés de manière interchangeable, mais ils ont des significations très distinctes. L’IU est la conception visuelle d’un produit, tandis que l’UX est l’expérience globale de l’utilisateur.

Les deux sont essentiels au développement de logiciels et jouent un rôle important dans la façon dont les clients utilisent et perçoivent le produit. Cela fait partie du cadre frontal, car l’utilisateur final interagira avec lui.

La conception de l’interface utilisateur (IU) se concentre sur l’aspect et la convivialité d’une application ou d’un site Web. L’objectif de la conception de l’interface utilisateur est de créer un produit visuellement attrayant qui utilise des contrôles intuitifs et permet aux utilisateurs de naviguer facilement à travers ses fonctionnalités.

D’autre part, les concepteurs UX adoptent une approche plus holistique. Ils prennent en compte tous les aspects de l’interaction de l’utilisateur avec une application, y compris non seulement les éléments visuels, mais aussi les facteurs de convivialité et d’accessibilité tels que l’organisation, la structure de navigation, l’optimisation du flux des tâches, la structure du contenu, le ton de la rédaction, le style et d’autres éléments.

Bootstrap et Tailwind sont deux frameworks CSS populaires pour la conception d’interfaces utilisateur. Ils vous offrent un certain niveau de flexibilité pour transformer l’esthétique et la « sensation » des éléments de votre projet.

2. Serveur Web

Serveurs derrière une couverture grillagée

Un serveur web peut faire référence à la fois au logiciel et au matériel. Dans le sens logiciel, il s’agit simplement d’un programme qui reçoit des demandes d’autres ordinateurs, appelés clients. Il répond ensuite avec le contenu approprié.

Lorsque vous tapez une adresse dans la barre d’adresse de votre navigateur, celui-ci envoie une requête demandant la page que vous voulez visiter. Le serveur web traite alors cette demande et renvoie le contenu demandé sous la forme d’un code HTML que votre navigateur peut restituer.

Les sites Web et les applications en ligne ont besoin de plus que d’un simple espace de stockage ; ils ont également besoin de puissance de calcul pour des choses comme l’exécution de bases de données ou le traitement des données saisies par les utilisateurs dans les formulaires des pages. Apache et NGINX sont deux des serveurs web les plus utilisés aujourd’hui.

3. Langage de programmation

Lors de la conception d’une application, il est important de décider du langage de programmation à utiliser. Un langage de programmation permet simplement aux développeurs de communiquer avec l’application. Ruby, Scala, PHP et Java sont des exemples courants de langages de programmation.

Il existe de nombreux types de langages de programmation que l’on peut classer en fonction du niveau d’abstraction qu’ils fournissent. Le C++, par exemple, est un langage de programmation de bas niveau, tandis que Python est un langage de haut niveau. D’une manière générale, plus un langage est de haut niveau, plus il est facile à utiliser, mais moins il est puissant.

Les différents langages de programmation ont des syntaxes différentes que vous devez bien comprendre pour écrire efficacement du code.

4. Environnement d’exécution

Un environnement d’exécution est un contexte opérationnel dans lequel un programme ou une application s’exécute. Cet environnement fournit les outils et les ressources nécessaires à l’exécution de l’application, tels que les bibliothèques, les fils d’exécution et la gestion de la mémoire.

En termes simples, il s’agit de l’infrastructure matérielle et logicielle qui permet aux programmeurs d’exécuter le code et de faire fonctionner l’application en temps réel. Dans la plupart des cas, les environnements d’exécution sont dotés d’une fonctionnalité multiplateforme, de sorte qu’il n’est pas nécessaire de développer une application de A à Z pour chaque système d’exploitation.

5. Base de données

Code sur un écran plat noir

Une base de données est simplement une collection de données organisées dans un format structuré spécifique. Elle contient généralement des enregistrements, ou rangées d’informations, stockés dans des tables.

Ces tables ont des colonnes qui contiennent divers éléments de données liés à chaque enregistrement. Toutes ces données se trouvent sur un ou plusieurs serveurs qui se connectent à l’Internet. C’est essentiellement le centre qui contient toutes les informations relatives à votre projet.

MongoDB et MySQL sont des exemples populaires de bases de données. Avec l’aide des API, les entreprises peuvent souvent brancher des outils de veille stratégique (BI) pour recueillir des informations essentielles à partir des enregistrements stockés dans la base de données.

Les piles technologiques deviennent plus flexibles

Les piles technologiques offrent plusieurs avantages par rapport aux approches de codage traditionnelles, notamment la réduction des coûts, l’évolutivité, la rapidité de déploiement et la flexibilité.

En utilisant une pile technologique préconfigurée, vous pouvez économiser de l’argent en n’ayant pas à engager des ingénieurs spécialisés pour chaque composant. Au lieu de cela, vous n’avez besoin que d’une seule personne qui sait comment utiliser efficacement l’ensemble de la pile.

De nombreuses entreprises choisissent désormais de travailler avec des développeurs full-stack, car ils peuvent travailler à la fois sur le back-end et le front-end. Ils peuvent également optimiser la pile au fil du temps, à mesure que les besoins des consommateurs évoluent et que votre entreprise change.

Lire  Comment configurer une tablette Amazon Fire adaptée aux enfants ?