Bienvenue, chers fans de basket-ball universitaire. Chaque semaine, je vais me plonger dans l’une de mes ligues moyennes préférées : la conférence Sun Belt. Toutes les opinions exprimées dans ce qui suit devraient être immédiatement adoptées par vous. Ceci est le carnet hebdomadaire de The Sun Belt Slant.

Conférence Sun Belt : Thunderstruck

Une victoire à l’extérieur contre Coastal. Dominer Southern Miss à la télévision nationale. Une victoire à l’arraché contre ODU.

C’est ainsi que les Thundering Herd de Marshall ont réagi après leur série de deux défaites consécutives. Les Herd sont maintenant 4-2, à égalité en tête de la conférence, et semblent être la meilleure équipe de la ligue.

L’émergence du centre Micah Handlogten a été le facteur le plus important. Handlogten, fils de Ben, ancien joueur du Jazz de l’Utah, est le joueur de basket-ball des temps modernes – long (il mesure 2,5 mètres) et athlétique, mais il possède les qualités d’un gardien (il est huitième de la ligue pour les interceptions).

Non seulement Handlogten est en tête de tous les joueurs de première année du pays pour les blocs, mais son jeu offensif s’est animé au cours de la dernière ligne droite. Le natif de Caroline du Nord a enchaîné un match de 16-16 contre Coastal avec 17 points et 19 rebonds à la télévision nationale contre Southern Miss.

Ajouté à une équipe de Marshall qui possède déjà le combo de gardes le plus performant du pays avec Andrew Taylor et Taevion Kinsey, cela fait peur à l’adversaire. Kinsey a une moyenne de 21,2 points par match et mène la SBC pour les passes décisives. Taylor donne 18,8 à MU et est en tête de la ligue pour les interceptions.

Vous ne pouvez pas non plus oublier Kam Curfman, le transfert du VMI. Le garde a mené le pays dans les tirs à 3 points l’année dernière et il est de nouveau en tête de la SBC en pourcentage et en tirs à longue distance.

L’entraîneur des Herd, Dan D’Antoni, avait l’habitude de plaisanter en disant qu’il n’y avait pas de « D » dans D’Antoni, mais cette saison, la défense de Marshall ne prête pas à rire. L’entraîneur de l’ODU, Jeff Jones, m’a dit la semaine dernière :  » Ils ont une identité défensive comme je n’en ai jamais vu sous D’Antoni… et cela fait dix ans que je suis là « .

Lire  Rumeurs de WWE WrestleMania 39 : Le départ de Vince McMahon a modifié l'événement principal.

Il a raison. Les Herd dominent l’intérieur (neuvième nationalement en blocs), ils vous accélèrent (30e en vols), ils vous étouffent sur les closeouts (88e en défense de but de champ).

Ces Herd ont tout ce qu’il faut pour aller danser, peut-être même pour être une équipe du deuxième week-end du Tournoi NCAA. La seule chose qui pourrait les faire trébucher est leur profondeur. Six joueurs jouent en moyenne plus de 20 minutes par match, tandis que personne d’autre ne dépasse les 11,5 minutes de moyenne.

Embouteillage au sommet de la conférence Sun Belt

Nous sommes trois semaines complètes dans la saison de conférence et le classement de la Sun Belt est, franchement, un désordre.

Actuellement, six équipes se trouvent en tête avec des fiches identiques de 4-2. Cependant, toutes les fiches 4-2 ne sont pas égales.

Southern Miss était à un moment donné dans le siège du conducteur, mais après des défaites contre Marshall et la Louisiane, les Golden Eagles de Jay Ladner ont du terrain à rattraper. Ils auront une autre chance contre les Ragin’s Cajuns plus tard en février.

Troy et Georgia Southern ont tous deux abordé la journée de samedi avec la possibilité de prendre un match d’avance sur le peloton. Troy et Georgia Southern ont terminé samedi avec des défaites, respectivement contre App State et JMU.

Les Trojans et les Eagles sont des équipes intrigantes. Peu de gens pensaient qu’ils se disputeraient la tête de la ligue après six matchs (ils ont été choisis pour terminer 10e et 11e dans le sondage d’avant-saison).

Georgia Southern semble avoir plus d’endurance que Troy, qui n’a pas remporté de victoire emblématique au cours du championnat, ce qui indique qu’elle peut maintenir ce rythme. Leur défense a été solide, la deuxième pendant le jeu de conférence. Même lors de la défaite de samedi, ils n’ont encaissé que 58 points. Le problème, c’est qu’il faut toujours marquer, ce qu’ils ont du mal à faire (11e dans la SBC en attaque).

Pendant ce temps, Georgia Southern a une victoire contre Marshall sur son CV et les Eagles peuvent… marquer. Leur problème ? La défense. Ils sortent d’un match où ils ont cédé 83 points à une équipe de JMU qui n’avait pas marqué 75 points de toute la conférence. Les Ducs, qui avaient été 9-57 à 3 points lors des trois matchs précédents, ont tiré 11-20.

Lire  3 étoiles supplémentaires que les Astros doivent signer après le transfert de Jose Abreu

Pour l’instant, Marshall et la Louisiane sont sur la bonne voie et semblent être les deux favoris de la mi-saison pour remporter la ligue. Ce match du 4 février à Lafayette sera un rendez-vous télévisé (le streaming de rendez-vous est-il une chose ?).

Que peut faire Brown pour vous ?

Apparemment, beaucoup. C’est en tout cas ce que doivent penser la Louisiane et son entraîneur Bob Marlin.

Après un surprenant 0-2 au début de la conférence, Jordan Brown, le joueur présumé de l’année dans la SBC, a aidé les Ragin’ Cajuns à enchaîner quatre victoires consécutives. Soudainement, la Louisiane est à égalité en tête du classement de la conférence.

Au cours des trois derniers matchs, Brown a réalisé :

  • 23 points, 8 rebonds et 6 passes décisives contre South Alabama.
  • 21 points, 7 rebonds et 5 passes décisives contre l’ULM.
  • 16 points et 10 rebonds contre Georgia State

Lorsque Brown a connu une rare baisse de régime contre le leader de l’époque, Southern Miss (8 points et 8 rebonds), il s’en est sorti avec l’aide de ses amis. Kentrell Garnett et Themus Fulks ont combiné 37 points pour aider à écraser les Golden Eagles.

Bien sûr, la défense a peut-être besoin d’un peu de travail (South Alabama a tiré 56%, après tout), mais bonne chance pour arrêter l’ULL. La 25e meilleure attaque du pays affiche une moyenne de 76,7 points par match en championnat, juste derrière Marshall.

L’an dernier, la Louisiane s’est qualifiée pour la finale de la Sun Belt en tant que 8e tête de série. Cette année, les favoris de la saison ne se cachent pas. Les Ragin’ Cajuns ne semblent pas perturbés par cela, cependant.

Brown et sa troupe semblent avoir redressé la barre, ce qui rendra tout le monde heureux à Lafayette et tous les autres habitants de la Sun Belt dormiront un peu moins longtemps la nuit.

Un coup de chapeau … à l’équipe féminine de basket-ball de James Madison.

Tout comme leurs homologues du football, les Dukes ont pris d’assaut la Sun Belt lors de leur saison inaugurale.

L’entraîneur-chef de JMU, Sean O’Regan, a fait un travail magistral à la barre cette année, guidant les Ducs vers un record de 16-2 et une marque de conférence de 6-0 pour la première fois depuis 2017.

Lire  Les Guardians comblent un vide en première base avec une signature surprenante

JMU a également remporté 13 victoires consécutives, la quatrième plus longue série de victoires du pays derrière la Caroline du Sud, LSU et Ohio State. C’est une compagnie d’élite à occuper.

Alors que leur attaque est en pleine effervescence (88e au niveau national en termes de points), JMU a matraqué les équipes avec sa défense. Les Ducs se classent au 3e rang de la Sun Belt pour la défense depuis le début du championnat, avec 58,7 points par match. De plus, pendant cette série de victoires, ils n’ont permis qu’à deux équipes de tirer 40 % ou plus du terrain.

Le duo formé par Kiki Jefferson et Kseniia Kozlova, transférée de Middle Tennessee, est un cauchemar pour les équipes. Jefferson est la meilleure marqueuse de l’équipe, elle a réalisé cinq doubles-doubles et a dépassé la barre des 20 points huit fois. Kozlova, quant à elle, a marqué 128 points au cours de ses huit derniers matchs combinés.

Charlie Creme d’ESPN a projeté les Ducs en tant que 13ème tête de série dans sa dernière bracketologie, ce qui leur permettrait de remporter la candidature automatique de la SBC et de se rendre à College Park pour affronter le Maryland.

Une chose est sûre : achetez des actions de ces Ducs maintenant.

Femmes de Troie

J’ai parlé avec l’entraîneur principal du basket-ball féminin de Troy, Chanda Rigby, cette semaine. Ses Trojans visent une nouvelle couronne de la SBC, un exploit que l’équipe de Rigby a accompli dans cinq des sept dernières années.

Ce que Rigby a fait à Troy est tout simplement incroyable. L’année précédant son embauche, Troy a gagné deux matchs et était classé avant-dernier dans le défunt classement RPI. Aujourd’hui, Troy a remporté 202 matchs sous la direction de Rigby, a participé à trois tournois de la NCAA et a gagné 20 matchs ou plus à sept reprises.

Rigby a parlé de la transformation du programme, de l’importance de l’éducation pour elle et de la façon dont la traite des vaches l’a amenée au basket.

Vous pouvez écouter l’intégralité de la conversation dans l’épisode de cette semaine de mon podcast Sun Belt, « Under the Sun », sur Apple et Spotify.