Swati, émue, a fondu en larmes

Le sénateur du Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI) Azam Swati a fait une déclaration surprenante. L’homme politique a affirmé que sa femme avait reçu une vidéo choquante montrant le couple dans une position compromettante.

Azam Khan Swati, 75 ans, un fidèle de l’ancien premier ministre et chef du parti Pakistan Tehreek-e-Insaf Khan, a été arrêté le mois dernier par l’Agence fédérale d’investigation (FIA), puis libéré sous caution après avoir critiqué le général Qamar Javed Bajwa dans un tweet.

Il a ensuite affirmé avoir été soumis à la torture en détention, déshabillé et ridiculisé.

Lors d’une conférence de presse, Swati, ému, a éclaté en sanglots en racontant son épreuve aux journalistes et a déclaré que sa femme l’avait informé hier soir que quelqu’un lui avait envoyé une vidéo depuis un numéro inconnu.

Regardez la vidéo ici :

« Parce que les filles et petites-filles de mon pays écoutent, je ne peux pas en dire plus », a déclaré le sénateur en fondant en larmes.

Il a également révélé que la vidéo a été réalisée lors d’une visite de Quetta avec sa femme et a accusé des éléments au sein de l’établissement de ses troubles.

Entre-temps, la FIA a déclaré que la vidéo était fausse et avait été l’œuvre d’un photoshop.

"Après la conférence de presse du sénateur, une enquête appropriée est nécessaire et il devrait déposer officiellement une demande en ce sens", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Lire  Liste des web-séries à venir sur Amazon Prime Video

Dans un tweet, l'ancien Premier ministre du Pakistan, Imran Khan, a condamné la torture présumée de M. Swati. Il a écrit : "Je veux m'excuser au nom du Pakistan auprès de Mme Swati, une dame très privée, non publique, tahajut guzaar, pour la douleur, l'angoisse et le sentiment d'humiliation qu'elle doit subir."

Vidéo du jour

Regardez : Un air spectaculaire à Vadodara, au Gujarat.