Quelles sont les différentes solutions de financement pour les professionnels ?

Chaque année, des dizaines de professionnels créent des entreprises. Bien que leurs activités puissent être différentes, toutes ces personnes ont une chose en commun : elles ont toutes dû lever des fonds pour financer leur entreprise pour lancer l’entreprise et couvrir les dépenses de l’entreprise.

Êtes-vous à la recherche de financement pour exploiter ou développer votre activité professionnelle ? Sachez que vous disposez désormais de plusieurs options de financement très intéressantes et pratiques. Ce petit guide aborde les solutions de financement les plus courantes pour les professionnels.

Apport personnel

Avant de passer à la recherche d’un crédit professionnel, la première option pour financer toute activité professionnelle est l’apport personnel. Il constitue la première source de financement pour une création d’entreprises. En tant que porteur d’un projet, il est essentiel d’apporter un minimum de fonds propres pour démarrer votre activité, cela se révèle obligatoire.

Vous devriez économiser de l’argent pendant un certain temps et utiliser cet argent pour financer votre entreprise. C’est probablement la façon la plus sage, la plus conservatrice et la plus sûre de démarrer une entreprise. En effet, cet apport doit représenter 20 à 30 % des besoins financiers de votre activité. Cela permet d’assurer les premières dépenses telles que les frais administratifs, les honoraires de notaire, etc.

De plus, ce fonds de départ reflète votre motivation, votre engagement et votre volonté à réussir. Cela montre également que vous êtes prêt à faire des efforts pour lancer votre activité. Cela encourage les potentiels investisseurs et les établissements de crédit d’entreprise à vous donner un coup de pouce pour développer votre projet. Cependant, un problème évident avec ce type de financement est que vous êtes limité par le montant d’argent que vous pouvez économiser.

Le crédit professionnel bancaire

Lorsque vous pensez à obtenir de l’argent pour un fonds de roulement ou à refinancer une dette, les prêts bancaires professionnels vous viennent-ils en premier à l’esprit ? Ce n’est pas surprenant puisque ces prêts sont parmi les plus anciens et les plus respectés de l’industrie. Heureusement, ils évoluent continuellement, offrant aux propriétaires de petites entreprises un large éventail de choix.

Les prêts bancaires se présentent sous de nombreuses formes (court terme, long terme) et peuvent être utilisés à des fins très diverses (fonds de roulement, expansion, achat d’équipement, immobilier commercial). Cependant, l’obtention d’un crédit destiné au financement d’une activité est toujours conditionnée à la délivrance de garanties au profit de la banque.

L’affacturage

Très méconnu par les entrepreneurs, l’affacturage est une excellente méthode pour financer les professionnels. C’est un système dans lequel vous vendez vos factures impayées à une société d’« affacturage » tierce avec une remise (généralement, environ 80 % de la valeur des factures). La société d’affacturage se charge ensuite de percevoir le paiement de ces factures impayées auprès des clients en votre nom (elle vous restitue les 80 % et conserve le reste comme frais).

L’affacturage peut être utile aux petites entreprises qui opèrent sur un système de paiement net. En effet, il permet aux entreprises d’être payées immédiatement plutôt que d’attendre que le paiement soit officiellement dû. Le principal inconvénient de l’affacturage est que vous ne recevez pas votre paiement intégral. Cependant, cela peut aider à atténuer les problèmes de trésorerie dans certains cas.

Le financement participatif

Si vous êtes bien connecté et avez un réseau de fans ou de clients enthousiastes, le financement participatif peut être une option pour vous. Variante du prêt entre particuliers, les sites de financement participatif permettent aux entreprises de présenter leurs idées (souvent de nouvelles inventions ou de nouveaux produits) et de rechercher des financements auprès de personnes intéressées.

Il est conçu pour permettre aux bailleurs de fonds de contribuer au financement d’un projet en échange de quelque chose. Il s’agit généralement d’un produit, d’un service ou des avantages exclusifs. Le financement participatif a une nature virale qui fonctionne mieux lorsqu’il est partagé sur les réseaux sociaux avec une plate-forme marketing brillante et un appel à l’action clair.

Si votre idée suscite l’intérêt du public, il est possible (mais peu probable) de récolter des centaines de milliers d’euros grâce au financement participatif. Et même si cela semble long, cela pourrait être une option à considérer pour certaines petites entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *