Politique

Marine Le Pen mise en examen pour avoir partagé des photos de Daech sur Twitter

Marine Le Pen a été mise en examen pour avoir partagé des photos d’exactions de l’État islamique, en décembre 2015.

Marine Le Pen a été mise en examen pour avoir partagé des photos des exactions de l’État islamique, en décembre 2015, comme l’a annoncé le parquet, jeudi.

Mécontente d’une interview. En pleine campagne des régionales, un mois après les attentats du 13-Novembre, la présidente du Front national avait vivement réagi à une interview sur BFM TV, estimant qu’un parallèle avait été fait entre l’organisation terroriste et le FN. Sur Twitter, elle avait ensuite interpellé la chaîne et le journaliste Jean-Jacques Bourdin avec plusieurs photos de meurtre et de torture perpétrés par Daech.

« Diffusion d’images violentes ». En décembre 2015, le parquet de Nanterre avait ouvert une enquête pour « diffusion d’images violentes ». C’est cette qualification qui a été retenue pour la mise en examen. Il s’agit d’un délit passible de 3 ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende. En janvier, le député apparenté FN du Gard Gilbert Collard avait été mis en examen pour le même motif. Europe 1

Articles en relation

Close