Société

Les enfants ne savent plus tenir un crayon ou un stylo en cause le smartphone et la tablette

Problèmes de vue à cause de la lumière bleue, troubles du sommeil… Les écrans qui envahissent notre quotidien sont accusés d’être à l’origine de nombreux maux. Le quotidien britannique The Guardian (en anglais) a affirmé, lundi 25 février, que les écoliers ne savaient plus tenir correctement un stylo à cause des tablettes et des smartphones.

Selon des professionnels de santé interrogés par le quotidien, à force de passer du temps sur les écrans, les enfants ont un développement musculaire insuffisant pour pouvoir écrire. « Les enfants n’entrent pas à l’école avec la force et la dextérité qu’ils avaient il y a dix ans », déclare notamment Sally Payne, ergothérapeute pédiatrique en chef à la Fondation Heart of England NHS Trust.

« Il est plus facile de donner un iPad à un enfant que de l’encourager à jouer à des jeux de renforcement musculaire comme des jeux de construction, du découpage et du collage, voire du tir à la corde, poursuit-elle. À cause de ça, ils ne développent pas les capacités fondamentales nécessaires pour saisir et tenir un stylo. »

Une meilleure mémorisation en écrivant à la main

Aux États-Unis, les tablettes numériques se sont répandues dans les écoles avec succès depuis plusieurs années. Mais, là-bas, on s’inquiète que les élèves perdent l’habitude d’écrire manuellement, montrait France 2 en 2015. « Avant, on écrivait tellement. Mais maintenant qu’on a cette technologie, c’est bien, on n’a plus besoin d’écrire autant, ni d’aller chercher plein de livres », se réjouissait une élève.

Le linguiste Alain Bentolila avait défendu, en 2014, l’écriture manuelle. « Il y a de la place en classe pour l’écran et pour l’écriture manuelle. Il ne faut surtout pas choisir entre ces deux perspectives », avait-il déclaré sur le plateau du journal de 13 heures de France 2. « On retient beaucoup mieux ce que l’on écrit que ce que l’on tape », avait-il affirmé. Selon lui, « quand on écrit, on est son propre maître, c’est-à-dire que votre main est guidée par votre pensée. L’écriture se prête à la vitesse de votre pensée. » France Tv

Articles en relation

Close