Les Astros ont pris le contrôle du premier match de la NLCS contre les Yankees grâce à un trio de home runs qui a poussé les New-Yorkais à s’arracher les cheveux de frustration.

Les Yankees essaient de se débarrasser du singe sur le dos contre les Astros dans l’ALCS, après deux défaites en série de championnat contre la franchise.

On peut dire que céder trois home runs dans les manches décisives du premier match n’est pas la meilleure façon de le faire.

Houston et New York sont restés bloqués à 1-1 jusqu’à la sixième manche où les Astros ont fait exploser le match avec Clarke Schmidt.

Yuli Gurriel a brisé l’impasse avec son home run de 381 pieds pour commencer la manche.

Un batteur plus tard, Chas McCormick a parcouru 386 pieds

Jeremy Peña a ajouté à l’avance dans la septième manche avec son propre homer de 386 pieds.

Les Astros ont cassé le Twitter des Yankees avec des home runs

Les fans des Yankees n’ont pas apprécié la tournure des événements.

Anthony Rizzo a ensuite arrêté l’hémorragie avec un home run en huit manches, mais le mal était fait.

Lire  L'équipe des New York Mets s'améliore pour le premier match.

New York n’a jamais battu les Astros dans une série éliminatoire. Prendre du retard dans le premier match n’est pas une condamnation à mort, loin de là. Cependant, la psychologie de la série est claire. Houston a un avantage sur ce plan. Leur donner un avantage précoce n’aidera pas à renverser le scénario.

Une fois de plus, il a toujours été difficile de s’opposer à Justin Verlander. L’as des Astros a passé six manches, ne concédant que trois hits et un run, tout en sortant 11 fois. Les Yankees avaient besoin de leur équipe de lanceurs de haut en bas pour garder les choses serrées et ils ont eu du mal à le faire.

Suivant : Un lanceur des Yankees compare brutalement les fans des Astros aux Rays.