La Haute Cour de Delhi a rejeté une demande de convocation de l’acteur de Bollywood Vivek Oberoi et de sa famille. (Dossier)

New Delhi :

La Haute Cour de Delhi a rejeté une demande de convocation de l’acteur de Bollywood Vivek Oberoi, de son père Suresh Oberoi et de leur entreprise Yashi Multimedia Pvt Ltd, basée à Delhi, pour avoir prétendument trompé une société de divertissement en 2003.

Le juge Purushaindra Kumar Kaurav a déclaré qu’il rejetait la demande non seulement parce que le requérant a utilisé les voies de recours civiles, mais aussi parce que la cour a estimé que la lecture de l’ensemble de la plainte ne permettait pas, à première vue, de conclure à la commission de l’infraction de tricherie en vertu du Code pénal indien (IPC).

« Même la non-divulgation de la commission d’une infraction sur la base de l’ensemble de la plainte serait l’un des motifs permettant d’annuler la plainte conformément à la décision de la Cour suprême… », a déclaré la haute cour dans une ordonnance rendue le 1er novembre.

Le requérant Deepak Mehta, PDG de la société Mehta Entertainment de Mumbai, a initialement déposé une plainte pénale contre la famille Oberoi et leur société auprès d’un tribunal de Delhi, demandant l’émission de citations à comparaître contre eux.

La plainte a été rejetée. Ce rejet a été contesté devant un tribunal de révision, puis devant la Haute Cour.

En rejetant la requête, la haute cour a déclaré :  » Cette cour ne trouve aucune justification pour interférer avec l’ordonnance rendue par les tribunaux inférieurs dans l’exercice de ses pouvoirs en vertu de la section 482 du CrPC (Code de procédure pénale) « . « En conséquence, la présente requête est rejetée », a-t-elle déclaré.

Lire  La franchise Sonic the Hedgehog dépasse les 1,5 milliard d'unités vendues et de téléchargements et reste au centre de la stratégie de propriété intellectuelle de Sega.

Selon la plainte, le requérant dirigeait une entreprise de gestion d’événements et organisait des spectacles de célébrités, de stars du cinéma et d’acteurs de films dans différentes parties des Etats-Unis d’Amérique.

Selon le plaidoyer, en janvier 2003, le plaignant a été présenté aux Oberoi et Suresh Oberoi lui a demandé d’organiser des spectacles pour son fils Vivek aux Etats-Unis et au Canada en août et septembre de cette année.

Il a allégué que l’accord pour l’organisation des spectacles a été conclu et que le consentement de Vivek a été obtenu et qu’il a été convenu que les spectacles seraient organisés en août ou septembre 2003 pour lesquels USD 3,00,000 devaient être payés à l’acteur.

« Le plaignant a en outre déclaré qu’il a versé le montant susmentionné sur le compte bancaire du défendeur n° 1 (Yashi Entertainment). Le plaignant a organisé les spectacles mais le défendeur n°5 (Vivek Oberoi) ne s’est pas présenté », selon le plaidoyer.

Il a déclaré que des efforts ont été faits pour résoudre le problème, mais ils ont échoué et l'argent du plaignant n'a pas été remboursé.

(À l'exception du titre, cette histoire n'a pas été modifiée par le personnel de et est publiée à partir d'un flux syndiqué).

Vidéo du jour

Un tunnel vieux de 130 ans découvert à l'hôpital de Mumbai