Jabari Smith Jr. nous a rappelé qu’il y a bien longtemps que LeBron James a fait ses débuts en NBA. Voici les joueurs avec et contre lesquels il a joué.

Depuis qu’il a 38 ans, LeBron James n’a cessé de remonter le temps : en sept matches depuis son anniversaire, il a déjà atteint trois fois les 40 points, avec une moyenne de 37 points, 9,7 rebonds et 8,6 passes par match. Il a peut-être l’air d’être revenu à la vingtaine, mais il est impossible d’éviter les rappels du stade où il en est dans sa carrière.

Lundi soir, contre les Houston Rockets, LeBron a inscrit 48 points, délivré 9 passes et pris 8 rebonds. Le meneur des Rockets était Alperen Sengun, qui a marqué 33 points, pris 15 rebonds, délivré 6 passes et bloqué 4 fois. Sengun, qui a 20 ans et qui dispute sa deuxième saison en NBA, n’avait que 13 ans lorsque LeBron a réalisé son célèbre blocage sur Andre Iguodala pour aider les Cavaliers à remporter leur premier titre. Il avait neuf ans lorsque LeBron James a remporté son premier titre avec le Heat de Miami. Et il n’avait qu’un an lorsque LeBron a fait ses débuts en NBA.

Le coéquipier de Sengun, le débutant Jabari Smith Jr. a rappelé à LeBron avant le match que son père, Jabari Smith Sr. avait joué contre lui lors de son tout premier match en NBA. Smith Jr. était âgé de six mois à l’époque.

https://twitter.com/NBA/status/1615223250690215937/video/1

Le monde s’attendait à de la grandeur lorsque LeBron James a fait ses débuts, une défaite 106-92 contre les Sacramento Kings – avec 25 points, 9 passes, 6 rebonds et 4 interceptions. Mais le reste des joueurs sur le terrain ne se rendaient probablement pas compte qu’ils participaient à un tournant dans l’histoire de la NBA.

Qui d’autre était sur le terrain pour les débuts de LeBron James en NBA ?

Le reste de l’alignement de départ des Cavaliers cette nuit-là comprenait plusieurs joueurs dont les héritages (relativement maigres) allaient s’entremêler avec James. Il y avait Zydrunas Ilgauskas, qui allait devenir le coéquipier que LeBron a le plus aidé au cours de sa carrière. Il y avait Carlos Boozer, qui allait partir pour le Utah Jazz à la fin de cette saison dans des circonstances ignobles. Il y avait Ricky Davis, le favori du culte et le clown du triple-double. Et il y avait un autre phénomène du lycée à la NBA et futur hôte de podcast, Darius Miles.

Lire  À quelle heure les Cowboys jouent-ils aujourd'hui, dimanche 22 janvier ?

Ce soir-là, le banc des Cavaliers comprenait J.R. Bremer, DeSagana Diop, Chris Mihm et Kevin Ollie – une liste d’obscurs joueurs NBA qui pourraient être les réponses à un grand nombre de questions :

  • Quels joueurs ont été les coéquipiers de Kobe Bryant et de LeBron James ? (Mihm)
  • Quels joueurs de la NBA sont apparus dans exactement 100 jeux dans leur carrière ? (Bremer)
  • Quels anciens joueurs de la NBA ont remporté un championnat national NCAA en tant qu’entraîneur ? (Ollie)
  • Quels joueurs ont participé à 500 matchs NBA ou plus, avec une moyenne de 2.0 points ou moins par match ? (Diop)

De l’autre côté, les Kings entamaient la dernière saison complète de Chris Webber avec les Kings. Ce dernier n’a pas participé à son match, mais le reste de l’alignement de départ – Vlade Divac, Brad Miller, Peja Stojakovic, Doug Christie, Mike Bibby – comportait un grand nombre de visages familiers de cette époque. Tous les cinq ont marqué des scores à deux chiffres, rejoints par Bobby Jackson qui a contribué à hauteur de 16 en sortie de banc. Gerald Wallace, Tony Massenburg et Darius Songaila ont tous joué en dehors du banc. Jabari Smith Sr. figurait sur la liste mais n’a pas joué.

Un regard plus large sur la NBA cette nuit-là comprend d’autres marqueurs de l’époque. Parmi les meilleurs marqueurs de la nuit figurent Paul Pierce, Larry Hughes, Tim Duncan, Jermaine O’Neal, Dirk Nowitzki, Kevin Garnett, Keith Van Horn, Vince Carter, Zach Randolph (pour Portland) et Stephen Jackson (pour les Hawks). En tout, 11 matchs ont été joués cette nuit-là – une seule équipe, les Kings, a dépassé les 100 points et huit seulement les 90.

La NBA d’avant LeBron James était différente.


Abonnez-vous au Whiteboard, la newsletter quotidienne de FanSided sur tout ce qui concerne le basket. Si vous aimez Le Whiteboard, partagez-le avec quelqu’un que vous aimez ! Si vous n’aimez pas Le Whiteboard, partagez-le avec quelqu’un que vous détestez !

Vous avez une question sur le basket ? Envoyez-la nous sur Twitter ou par e-mail et nous essaierons d’y répondre dans notre courrier du vendredi.


Découvrez le nouvel épisode du podcast « Step Back ».

Les animateurs Ethan Skolnick et Brady Hawk passent en revue quelques-unes des divisions les plus désordonnées de la NBA en ce moment et choisissent les gagnants les plus probables. Abonnez-vous à l’émission sur Spotify, Apple Podcasts, Stitcher ou partout où vous écoutez des podcasts.

Lire  Cotes pour la Coupe Stanley, les divisions et les prix de la NHL (après les vacances)

Contenu du réseau FanSided

  • Tre Jones a été éclipsé par Devin Vassell et Keldon Johnson, mais on peut le considérer comme un candidat au titre de joueur le plus amélioré.
  • Tout semble encore possible pour la NBA Trade Deadline mais Dalton Sell prédit ce qui va se passer.
  • Cam Reddish, Alec Burks et un Anthony Davis en bonne santé suffiraient-ils aux Los Angeles Lakers ? Ou doivent-ils courir après un joueur vedette comme Zach LaVine ?

L’intersaison de la WNBA s’intensifie.

Nous sommes à quelques jours de l’ouverture de la période de libre concurrence de la WNBA, avec une ancienne MVP dans la fleur de l’âge et l’une des meilleures meneuses de jeu de l’histoire de la ligue sur le marché. Oh, et un autre ancien MVP vient d’être échangé. Voici ce que vous devez savoir :

  • Jonquel Jones au New York Liberty : Le Connecticut Sun a envoyé l’ancienne MVP Jonquel Jones dans une transaction à trois équipes qui a envoyé Tyasha Harris, Rebecca Allen et le choix n°6 de la Draft WNBA 2023 au Connecticut, Jones et Kayla Thornton à New York et Crystal Dangerfield et Natasha Howard aux Dallas Wings.
  • Breanna Stewart pourrait être sur le départ : Breanna Stewart est une ancienne MVP et une double championne. Elle n’a que 28 ans et a terminé deuxième dans les votes MVP et troisième dans les votes DPOY la saison dernière – elle est encore dans la force de l’âge. Stewart semble également ouverte à l’idée de quitter le Seattle Storm, la seule équipe WNBA pour laquelle elle a joué.
  • Courtney Vandersloot restera-t-elle au Chicago Sky ? Vandersloot est troisième au classement des assistances de tous les temps et a contribué à mener le Sky à un titre en 2021. Elle est également agent libre, tout comme Emma Meeseman, Candace Parker, Allie Quigley et Azurá Stevens. Cette intersaison pourrait-elle être marquée par de grands changements pour Chicago ?
Lire  Classement du basket-ball universitaire : Les Hoos sont n°1 après l'échec des Cougars

L’explosion des scores de la NBA continue

Il y a un peu plus de deux semaines, dans le sillage de Klay Thompson, Donovan Mitchell et Giannis Antetokounmpo qui ont tous réussi plus de 50 points en l’espace de deux jours, nous nous sommes penchés sur la prolifération des matchs à 50 points en NBA cette saison. Les choses n’ont pas du tout ralenti depuis. Voici ce que vous devez savoir :

  • Bienvenue à Jayson Tatum et Damian Lillard dans le club : Au cours des 13 derniers jours, nous avons vu deux autres matchs à 50 points – Damian Lillard qui a fait 50 points contre les Cavs et Jayson Tatum qui en a fait 51 la nuit dernière contre les Hornets.
  • Une trajectoire historique se poursuit : Cela nous donne 16 matches à 50 points cette saison, réalisés par 12 joueurs différents. C’est le quatrième plus grand nombre de matches à 50 points que nous ayons vu en une saison au cours de la dernière décennie et le rythme que nous suivons – environ un tous les 40 matches – est de loin le plus élevé de la dernière décennie. À ce rythme, on peut s’attendre à voir environ 14 autres matches à 50 points avant la fin de la saison.
LE TABLEAU BLANC : S’abonner à la newsletter quotidienne de la NBA