Il s’avère que Bryan Harsin n’était pas du tout adapté à Auburn, en particulier sur les pistes de recrutement.

Alors qu’Auburn a fait de grands progrès sur les pistes de recrutement au cours de la Journée nationale des signatures mercredi, les résultats finaux ont vraiment révélé à quel point Bryan Harsin était mal adapté dans les Plaines.

L’ancien entraîneur de Boise State n’a pas survécu à sa deuxième saison à Auburn. Une fois que l’ancien directeur sportif Allen Greene a été remplacé par John Cohen, c’est tout ce qui a été écrit pour Harsin dans la SEC. Bien qu’il refasse surface et rebondisse à un moment ou à un autre, c’est ce qui arrive quand on essaie de recruter nos gars quand les plus grands rivaux de votre équipe sont l’Alabama et la Géorgie.

Auburn a fini avec la classe n°20 pour 2023 lors de la journée nationale des signatures. Hugh Freeze et son nouveau staff des Tigers ont pu retourner neuf joueurs dans la dernière ligne droite. Harsin ne ferait jamais ça !

L’homme patate est mauvais : Auburn et Bryan Harsin allaient ensemble comme l’agneau et le thon.

Selon Reddit CFB, voici les neuf joueurs que Freeze et son équipe ont réussi à faire venir à Auburn.

  • Darron Reed (LSU)
  • Tyler Johnson (Texas Tech)
  • Colton Hood (Michigan State)
  • Connor Lew (Miami)
  • Sylvester Smith (Tennessee)
  • Stephen Johnson (Arkansas)
  • Izavion Miller (Ole Miss)
  • Keldric Faulk (Florida State)
  • Kayin Lee (Ohio State)

Sur leurs 22 engagements du dernier cycle, aucun n’était cinq étoiles, neuf étaient quatre étoiles et 12 étaient trois étoiles. Il ne s’agit pas de faire le ménage dans le recrutement tout de suite, mais plutôt de donner à Freeze et à son équipe quelque chose à construire pour 2024 et au-delà. Il faut bien commencer quelque part, car Freeze a pour mission de reconstruire l’empreinte du recrutement d’Auburn après que Harsin l’ait entraîné au fond du gouffre.

Lire  Le commentaire radio des Raiders sur la course victorieuse de Josh Jacobs est absolument épique (Vidéo)

Sur les neuf joueurs qui ont changé de camp pour Auburn, quatre se dirigeaient vers d’autres écoles de la SEC et trois allaient jouer dans des divisions rivales des Tigers. Bien que personne n’ait quitté l’Alabama ou la Géorgie, le fait que des joueurs comme Darron Lee, Stephen Johnson et Izavion Miller n’aillent pas à des endroits comme LSU, Arkansas et Ole Miss est certainement un pas dans la bonne direction. Auburn peut certainement s’en inspirer.

Ce que cela signifie, c’est que le recrutement ne sera jamais une petite affaire dans le pays de la SEC. L’empreinte du recrutement est plus fertile dans cette partie du pays. Les joueurs qui grandissent dans le sud-est veulent jouer dans la SEC, donc un entraîneur principal d’un programme de la SEC doit jouer le jeu et en faire partie. Sinon, lui et son programme se feront laminer comme Harsin et Auburn l’ont été lorsqu’il était là.

Freeze a un grand défi à relever, mais le fait d’avoir fait basculer neuf joueurs est un début fantastique pour lui.

Suivant : College Football Playoff : comment se déroulerait le CFP à 12 équipes ?

Pour plus d’informations, d’analyses, d’opinions et de reportages uniques sur le football universitaire par FanSided, y compris les classements du Trophée Heisman et du College Football Playoff, n’oubliez pas d’ajouter ces pages à vos favoris.