Kyrie Irving, ainsi que les Brooklyn Nets, feront chacun un don de 500 000 dollars pour « éradiquer la haine et l’intolérance » dans les communautés après la promotion par le joueur d’un film antisémite sur Twitter. Mais, dans sa déclaration, il manquait des excuses directes.

Les Brooklyn Nets ont été dans le cycle des nouvelles assez fréquemment. Leur début de saison (2-6), le départ de l’entraîneur Steve Nash, et surtout l’activité de Kyrie Irving sur les réseaux sociaux.

Irving a tweeté un lien vers un film sur Amazon qui contenait des tropes antisémites, qui a depuis été supprimé. Irving a ensuite eu un échange litigieux avec le journaliste d’ESPN Nick Friedell vendredi dernier, où il a dit qu’il pouvait « poster ce qu’il voulait ». [he] qu’il veut[s] » sur les médias sociaux.

Mercredi, les Nets, Irving et l’Anti-Defamation League ont publié une déclaration commune, annonçant que le joueur et l’équipe feront chacun un don de 500 000 dollars à des « causes et organisations qui éradiquent la haine et l’intolérance de nos communautés ».

Irving dit qu’il était « conscient de l’impact négatif » de son post dans la déclaration, mais il n’a pas inclus d’excuses directes.

Kyrie Irving et les Nets font un don de 500 000 dollars chacun pour « éradiquer la haine et l’intolérance » après un tweet antisémite.

« Je m’oppose à toutes les formes de haine et d’oppression et je me tiens fermement aux côtés des communautés qui sont marginalisées et impactées chaque jour », déclare Irving dans la déclaration commune officielle. « Je suis conscient de l’impact négatif de mon post envers la communauté juive et j’en assume la responsabilité. Je ne crois pas que tout ce qui a été dit dans le documentaire soit vrai ou reflète ma morale et mes principes. Je suis un être humain qui apprend de tous les horizons et j’ai l’intention de le faire avec un esprit ouvert et une volonté d’écoute. Ainsi, de la part de ma famille et de moi-même, nous n’avons voulu faire de mal à aucun groupe, race ou religion de personnes, et souhaitons seulement être un phare de vérité et de lumière. »

Lire  Nolan Arenado parle de la "douleur" de l'échange et explique pourquoi il reste avec les Cardinals.

Après avoir partagé le lien, le propriétaire des Nets, Joe Tsai, a condamné le tweet d’Irving. Irving a répondu peu après dans un tweet séparéen disant qu’il est un « OMNISTE » et qu’il « ne voulait pas manquer de respect aux croyances religieuses de quiconque ».

Au cours de la conférence de presse susmentionnée, Irving a abordé une théorie de conspiration sur le « Nouvel Ordre Mondial » d’Alex Jones qu’il a partagée sur les médias sociaux, la qualifiant de « vraie », tout en prenant ses distances avec les affirmations de Jones selon lesquelles le massacre de l’école primaire Sandy Hook était un « canular ».

Irving s’est offusqué que le journaliste qualifie de « promotion » son tweet du film contenant des messages antisémites. Irving a ensuite déclaré que le journaliste le « déshumanisait » et qu’il pouvait poster ce qu’il voulait avant de quitter la conférence de presse.

Après la victoire de l’équipe 116-109 contre les Indiana Pacers lundi, Irving n’a pas été mis à la disposition des médias.