Accueil Technologie

Coinbase va licencier un cinquième de ses effectifs : Ce que cela signifie


2022 n’a pas été une bonne année pour la crypto. Les faillites, la chute d’entreprises scandaleuses et la contagion impitoyable de la crypto ont fait trembler le marché. Pendant ce temps, les conditions macroéconomiques étaient également hostiles.


Dans le sillage de 2022 et de l’hiver crypto en cours, de nombreuses entreprises réduisent leurs effectifs pour diminuer leurs dépenses, et le 10 janvier 2023, Coinbase a annoncé le licenciement de 950 employés. Il s’agit d’un cinquième des effectifs de l’entreprise, mais pourquoi Coinbase supprime-t-elle autant de rôles ?

Pourquoi Coinbase licencie-t-elle des centaines d’employés ?

Coinbase Global Inc. a présenté un plan de restructuration pour annuler l’effet de la crise des crypto-monnaies. Le plan comprenait des licenciements en plusieurs phases pour contrôler les dépenses. Depuis 2022, la firme a supprimé des emplois à deux reprises, et c’est le troisième cas où elle a dû se séparer de ses employés. Auparavant, en juin 2022, elle a licencié plus de 1 100 employés, puis 60 employés en novembre.

De plus, Brian Armstrong, le PDG de Coinbase, a mentionné dans un billet de blog de Coinbase que les licenciements ne sont pas suffisants pour réduire les dépenses. La société prévoit également de fermer les projets non rentables, et ses opérations dans divers pays seront probablement affectées. Entre-temps, l’entreprise a également déposé un formulaire 8-K auprès de la Securities and Exchange Commission, qui est une notification indiquant que des changements sont en cours au sein de l’entreprise et qu’ils peuvent affecter les actionnaires.

Lire  Comment progresser dans votre carrière tout en travaillant à domicile ?

La société a pris ces mesures pour réduire d’environ 25% ses dépenses trimestrielles. En outre, elle va réduire ses dépenses dans plusieurs domaines, notamment les ventes, le marketing, l’administration, le développement technologique, etc.

Le long hiver Crypto et les licenciements

On ne peut pas arrêter l’hiver crypto, qui a commencé à la fin de 2021. En 2022, une chaîne prolongée d’événements a empêché les tendances haussières de prendre le dessus.

L’implosion d’un projet prometteur comme Terra blockchain, les faillites de plusieurs prêteurs de crypto-monnaies, la chute de l’une des plus grandes bourses, FTX, et sa contagion sont quelques-unes des raisons qui expliquent la grande volatilité du marché. En outre, le resserrement de la politique monétaire, les hausses de taux d’intérêt et la macroéconomie globale n’ont pas été favorables.

Dans ce scénario, Coinbase n’a pas été la seule entreprise à se sentir brûlée. Diverses autres firmes ont déjà franchi le pas en 2023. Par exemple, le 5 janvier 2023, Huobi a confirmé une réduction de 20 % de son personnel, selon Cointelegraph. De même, le WSJ a signalé une réduction de 30 % des effectifs de Genesis Trading.

D’autre part, la plupart des crypto-actifs ont lutté tout au long de 2022. Le BTC et l’ETH ont perdu plus de 70 % de leur valeur record atteinte en novembre 2021. D’autres altcoins, notamment ADA, LTC, BNB, BUSD et SOL, ont également connu des baisses de prix substantielles. Cela s’est traduit par une plus grande peur chez les investisseurs et une aggravation de la crise des crypto-monnaies.

Lire  Facebook ne vous envoie pas votre code de sécurité ? Comment le résoudre

« La crypto ne va nulle part »

Le PDG Brian Armstrong a mis en avant tous ces facteurs pour un plan de restructuration. Cependant, il estime que « la crypto ne va nulle part ». De plus, il a déclaré que Coinbase est « bien capitalisé » et a l’expérience de survivre aux marchés baissiers.

Armstrong espère que Coinbase pourra naviguer à travers cet hiver en se concentrant sur l’efficacité opérationnelle. En outre, il est optimiste quant au fait que la clarté réglementaire et la chute de son concurrent, FTX, profiteront probablement à l’entreprise.