L’ambassadeur s’est également attaqué au bilan du Pakistan en matière de prolifération nucléaire (Dossier)

New York :

Après le lancement par la Corée du Nord d’un missile balistique de portée intercontinentale en mer de l’Est, l’Inde a réitéré vendredi son soutien à la dénucléarisation en vue de la paix et de la sécurité dans la péninsule coréenne et a déclaré que c’était dans l’intérêt collectif de tous.

En s’adressant au Conseil de sécurité de l’ONU, la représentante permanente de l’Inde auprès de l’ONU, Ruchira Kamboj, a déclaré : « Nous réitérons également notre soutien continu à la dénucléarisation en vue de la paix &amp ; la sécurité dans la péninsule coréenne est notre intérêt collectif. Nous continuerons à soutenir le dialogue et la diplomatie comme moyen de résoudre les problèmes dans la péninsule coréenne. »

Plus tôt dans la journée de jeudi, il a été rapporté que Pyongyang avait tiré un missile balistique inconnu sur la mer du Japon. Selon les médias, il s’agirait d’un missile de portée intermédiaire ou longue.

Décrivant les tirs de missiles comme une grave violation des résolutions du Conseil de sécurité, l’envoyée indienne à l’ONU a déclaré que de telles pratiques affectent la paix et la sécurité de la région et au-delà, alors qu’elle discutait des résolutions relatives à la RPDC.

Elle a également noté que l’Inde appelle à la mise en œuvre complète des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU relatives à la Corée du Nord car les provocations sont injustifiables.

L’ambassadeur s’est également attardé sur le bilan du Pakistan en matière de prolifération nucléaire, le qualifiant de préoccupant, et a réitéré l’importance de s’attaquer à la prolifération des technologies nucléaires et de missiles liées à la RPDC dans la région.

Lire  EA mise gros sur Wild Hearts et s'attend à ce que le partenariat avec Marvel ait le même impact sur son activité que les jeux Star Wars.

« Ces lancements constituent une violation des résolutions du Conseil de sécurité relatives à la RPDC. Ils affectent la paix et la sécurité de la région et au-delà. L’Inde appelle à la mise en œuvre complète des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies relatives à la Corée du Nord », a déclaré M. Kamboj lors de son allocution.

Par ailleurs, l’ambassadrice américaine aux Nations Unies, Linda Thomas-Greenfield, a déclaré vendredi que les membres du Conseil de sécurité de l’ONU se sont pliés en quatre pour justifier les violations répétées de Pyongyang. Elle a également accusé la Russie et la Chine de protéger la Corée du Nord malgré le lancement de 59 missiles en 2022.

S’adressant au Conseil de sécurité de l’ONU, Mme Greenfield a déclaré : « Ces membres se sont pliés en quatre pour justifier les violations répétées de la Corée du Nord (RPDC) ». Elle a ajouté : « Et, à leur tour, ils ont permis à la RPDC et ont tourné ce Conseil en dérision, rapporte CNN.

Après le lancement des missiles par la Corée du Nord, les États-Unis ont déclaré que cette action soulignait la nécessité de mettre en œuvre les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies relatives à la Corée du Nord, qui visent à interdire à ce pays d’acquérir les technologies nécessaires pour effectuer des essais de missiles.

« Ensemble, avec la communauté internationale, nous appelons la RPDC à s’abstenir de nouvelles provocations et à s’engager dans un dialogue soutenu et substantiel. Nos engagements envers la défense de la République de Corée et du Japon restent inébranlables », a déclaré Ned Price, porte-parole du département d’État américain, dans un communiqué.

Lire  Liste des films à venir sur Zee5

Cette déclaration fait suite au rapport de l’agence de presse Yonhap selon lequel la Corée du Nord a tiré un missile balistique intercontinental (ICBM) et deux autres de courte portée vers la mer de l’Est.

En 10 ans de pouvoir, le dirigeant nord-coréen a procédé à plus de 100 tirs de missiles, dont des tirs intercontinentaux, et à quatre essais nucléaires alors que le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a déclaré à de nombreuses reprises que son pays allait continuer à renforcer son potentiel nucléaire.

Pendant le sommet QUAD qui a eu lieu à Tokyo en mai, les dirigeants ont condamné les tirs de missiles balistiques "déstabilisants" de la Corée du Nord et ont appelé la communauté internationale à respecter les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU).

Vidéo du jour

"J'ai la chance de connaître tous les coins et recoins de cet État" : Le PM dans l'Himachal