À quatre semaines du début de la Coupe du monde, voici cinq sujets d’actualité à suivre avant le coup d’envoi du tournoi au Qatar.

Le compte à rebours avant le début de la Coupe du monde continue de susciter des interrogations sur le type de tournoi qui aura lieu et sur les nations qui seront en lice pour le titre.

La Coupe du monde, organisée en hiver pour la première fois dans l’histoire, débutera à Doha le 20 novembre, lorsque le pays hôte, le Qatar, affrontera l’Équateur. La nation arabe entrera dans l’histoire en devenant le premier pays du Moyen-Orient à accueillir l’événement quadriennal.

Mais l’histoire ne s’arrêtera pas là une fois que la compétition entre 32 nations sera lancée. Il y a beaucoup d’intrigues pour satisfaire les fans dans les jours qui précèdent la Coupe du monde et tout au long de celle-ci.

Des superstars comme Lionel Messi et Cristiano Ronaldo verront à nouveau les projecteurs braqués sur eux. Les éternels prétendants tels que le Brésil, cinq fois vainqueur de la Coupe du monde, et la France, championne du monde en titre, entrent dans le tournoi en tant que favoris.

Voici cinq scénarios à surveiller alors que le compte à rebours vers Qatar 2022 se poursuit.

5. Lionel Messi cherche à remporter sa première Coupe du monde

L’Argentine n’a pas gagné de Coupe du monde depuis que le légendaire Diego Maradona l’a menée à la victoire en 1986. Depuis lors, l’Albiceleste n’a jamais réussi à s’imposer. Lionel Messi, le meilleur joueur à émerger de l’Argentine depuis Maradona, continue de vivre dans son ombre. Certains considèrent Messi comme le GOAT, mais d’autres affirment qu’il doit remporter une Coupe du monde pour avoir ce titre.

Lire  La blessure de J.C. Jackson rappelle brutalement que le gazon est mauvais pour la NFL.

L’équipe d’Argentine surfe sur une vague de succès à l’approche du Qatar. Elle est sur une série de 35 matchs sans défaite et a remporté la Copa America en 2021. Messi a désigné le Brésil et la France comme les plus grands favoris de la Coupe du monde, mais beaucoup ajouteront l’Argentine à cette liste. Pour Messi, cette Coupe du monde pourrait être sa dernière chance de donner à l’Argentine la gloire ultime.

4. Le Mexique vise à nouveau les quarts de finale

Le Mexique n’a pas eu la vie facile ces deux dernières années sous la direction de Gerardo « Tata » Martino. Le public mexicain aimerait voir El Tri faire un grand parcours, mais l’histoire pourrait s’y opposer. Le Mexique n’a pas atteint les huitièmes de finale depuis la Coupe du Monde 1994 et n’a pas réussi à se qualifier pour les quarts de finale lors des sept derniers tournois.

La dernière fois que le Mexique a atteint ce « cinquième match », c’était lorsqu’il a accueilli la Coupe du monde en 1986. Certains pensent que le Mexique est maudit. Non seulement le Mexique devra surmonter des problèmes d’effectif et de tactique, mais il pourrait voir l’histoire jouer contre lui.

3. Le Qatar, pays hôte, veut écrire l’histoire sur le terrain

Le Qatar entrera dans l’histoire en tant que pays hôte, mais ce qui se passe sur le terrain est une autre affaire. Placé dans le Groupe A avec le Sénégal, l’Équateur et les Pays-Bas, le Qatar tentera de terminer au moins deuxième afin d’obtenir une place pour la phase à élimination directe.

Lire  25-under-25 : L'inévitabilité incertaine de Zion Williamson

Un seul pays hôte (l’Afrique du Sud en 2010) n’a jamais réussi à passer le premier tour. Le Qatar est confronté à d’autres défis. Il n’est pas une puissance traditionnelle du football et a passé près d’une décennie à essayer de développer des talents. Néanmoins, le public local pourrait leur être d’un grand secours.

2. La France cherche à éviter l’élimination précoce.

Une fois de plus, l’histoire est un guide concernant ce qui pourrait se passer au Qatar. Les trois derniers champions en titre (l’Italie en 2010, l’Espagne en 2014 et l’Allemagne en 2018) ont été éliminés du tournoi dès la phase de groupes.

En effet, un écart de quatre ans entre deux tournois n’est pas toujours bon pour les équipes nationales. La France fait partie des favoris, mais elle doit faire face à quelques problèmes. Les milieux de terrain Paul Pogba et N’Golo Kante sont tous deux blessés et ne prendront pas l’avion pour le Qatar. L’attaquant vedette Kylian Mbappé était la star en herbe lors du tournoi de 2018. Cette fois, les Bleus comptent sur lui pour montrer la voie.

1. Les perspectives mitigées de l’USMNT quant à l’atteinte de la phase à élimination directe

Après avoir manqué la Coupe du monde 2018, les États-Unis ont reconstruit leur équipe sous la direction de Gregg Berhalter. L’USMNT disposera de l’équipe la plus jeune du tournoi, ce qui implique des avantages et des inconvénients.

Les Etats-Unis sont dans le groupe B avec le Pays de Galles, l’Angleterre et l’Iran. Si le Pays de Galles et l’Iran sont faciles à battre, le match contre l’Angleterre sera difficile. Les États-Unis ont, lors des précédentes Coupes du monde, trouvé le moyen de sortir du groupe. L’attaquant Christian Pulisic est un très bon joueur, mais les questions relatives à l’identité du gardien de but et à la défense pourraient finalement les faire échouer.

Lire  La blessure de Ryan Helsley rend l'effondrement des Cardinals encore plus dévastateur.

Le calendrier du football est très chargé ce mois-ci. La phase de groupe de la Ligue des champions touche à sa fin, tandis que les éliminatoires de la MLS Cup battent leur plein. Tous deux se termineront avant le début de la Coupe du monde. Les ligues nationales européennes, quant à elles, feront une pause pendant la Coupe du monde. D’ici là, attendez-vous à ce que ces sujets soient débattus avant le début de Qatar 2022.

Suivant : Tout ce qu’il faut savoir sur les éliminatoires de la MLS Cup 2022