Une bataille entre deux équipes du top 10 – Notre Dame et Virginia Tech – est le point culminant d’une autre semaine de matchs de basket-ball universitaire féminin à ne pas manquer.

Bienvenue dans le tour d’horizon hebdomadaire du monde du basket-ball féminin de FanSided. Vous cherchez des matchs à suivre cette semaine ? Nous allons en mettre trois en évidence qui devraient être sur votre radar.

Que vous soyez un téléspectateur de longue date à la recherche d’un raccourci pour savoir ce que vous devriez regarder ou que vous vous intéressiez à ce sport pour la première fois et souhaitiez connaître les intrigues passionnantes, nous avons ce qu’il vous faut. Et à la fin, j’inclurai une courte section « autres jeux à regarder », si vous voulez aller plus loin dans votre observation du basket.

Penchons-nous sur la sixième semaine de la saison de basket-ball universitaire féminin !

Voici les matchs de basket-ball universitaire féminin que vous ne voudrez pas manquer cette semaine :

3. Arkansas (21e) – Creighton (18e)

Samedi 17 décembre, 14h00 – FloSports

Le début de cette semaine est un peu léger en ce qui concerne les jeux notables, mais à partir de jeudi, le calendrier du basket-ball universitaire féminin se réchauffe vraiment. Consultez le bas de cet article pour connaître les matchs à suivre jeudi et vendredi.

Samedi, nous aurons ce qui devrait être un match classé très amusant entre Arkansas et Creighton.

Ce sont deux très bonnes équipes qui marquent des points. Les 78,3 points par match de l’Arkansas sont classés 31e en Division I, tandis que les 74,2 points de Creighton sont 63e. Les deux équipes sont également dans le top 100 en défense.

La plus grande raison de regarder ce match ? Le choc des styles offensifs. L’Arkansas joue au 26e rythme le plus rapide du pays, tandis que Creighton joue au 196e rythme le plus rapide, ce qui est plus rapide que d’habitude, puisque les Bluejays se classent régulièrement parmi les équipes les plus lentes du pays. Quel style l’emportera ?

Lire  Les New York Mets signent un contrat de deux ans avec le receveur : Sources

D’un point de vue individuel, Creighton a deux joueuses avec une moyenne de 17 points par match, Lauren Jensen et Morgan Maly. Les deux juniors ont bien tiré au sol cette saison.

Quant à l’Arkansas, les équipes de Mike Neighbor ont toujours été des poids lourds de l’offensive, mais beaucoup des joueuses qui les ont aidées à y parvenir ces dernières années sont parties. Samara Spencer et Erynn Barnum sont les prochaines grandes marqueuses des Razorback. Barnum tire à 69,3 % du sol et marque en moyenne 14,9 points par match, tandis que Spencer n’est pas aussi efficace mais marque 15,8 points par match. L’équipe compte également deux jeunes joueurs que les fans devraient suivre de près : Saylor Poffenbarger et Jersey Wolfenbarger.

2. Notre Dame (n° 5) – Virginia Tech (n° 7)

Dimanche 18 décembre, 16 h – Réseau ACC

Dimanche, nous avons une bataille d’équipes du top 10 lorsque Virginia Tech rencontre Notre Dame. La lutte devrait être longue entre ces deux équipes (et quelques autres) dans l’ACC cette année, et le gagnant du match de dimanche aura un coup de pouce dans la course à la conférence.

Notre Dame a été l’une des meilleures attaques du pays cette année, avec une moyenne de 88,2 points par match, ce qui la place au quatrième rang national. Olivia Miles est en tête de l’équipe avec 16 points par match, malgré une moyenne de 27,3 % de tirs à 3 points. Elle est l’une des meilleures meneuses de jeu du pays jusqu’à présent :

Miles combine une grande vision avec une capacité à conduire au panier. Elle est classée quatrième de l’équipe nationale pour les passes décisives par match avec 7,2. Elle fait également partie des nombreuses joueuses de Notre Dame qui excellent dans l’art d’atteindre le panier ; cinq joueuses irlandaises se classent au moins dans le 90e percentile des tentatives de tir au panier selon CBB Analytics, et la seule contributrice majeure qui n’y figure pas est Dara Mabrey, qui est l’une des meilleures tireuses à 3 points du pays.

Lire  Les Cubs accueillent l'ancien MVP dans l'espoir d'une reprise de carrière

De l’autre côté, les Hokies sont actuellement 10-0 et ont la troisième meilleure défense du pays, avec 48,5 points par match. Le plus grand nombre de points autorisés dans un match cette année était 74 contre Kentucky. Le deuxième plus grand nombre ? 58 contre Boston College.

Menés par Elizabeth Kitley, les Hokies limitent leurs adversaires à 42,4 % de tirs dans l’anneau. Pour donner une idée, la moyenne de la Division I est de 58,2 %. Cette défense excelle exactement dans les domaines où l’attaque de Notre-Dame excelle, créant ainsi ce qui devrait être un grand affrontement chaque fois que Notre-Dame a le ballon.

1. Arizona n°12 vs Baylor n°19

Dimanche 18 décembre, 19 h 30 – ESPN2

Terminez votre week-end avec Arizona et Baylor, qui se rencontrent à Dallas au American Airlines Center.

Au début de la semaine, Arizona est 7-1, avec une seule défaite face à une équipe très talentueuse du Kansas qui est actuellement 9-0 sur l’année. Les Wildcats ont été battus par 27 points, ce qui est inquiétant car c’était le premier match difficile de l’équipe. C’est le seul match contre une équipe du Quad 1 selon CBB Analytics, et les Wildcats ont maintenant la pire évaluation nette du Pac-12 contre des adversaires du Quad 1.

Bien sûr, nous ne pouvons pas ignorer la façon dont l’équipe a été bonne contre tous les autres. Ils ont la 17e meilleure note nette de toute la Division I, et ont été l’une des meilleures équipes lorsqu’il s’agit d’éviter les revirements. L’attaque a été particulièrement excitante, avec quatre joueuses marquant des scores à deux chiffres par match, menées par Shaina Pellington avec 14,3 points par match. Dimanche, les Wildcats auront l’occasion de prouver que la défaite contre le Kansas n’était qu’un coup de chance.

Lire  Les fans des Phillies sont furieux contre Jose Alvarado pour son effondrement lors du quatrième match.

De l’autre côté, nous avons Baylor. Les Bears sont les plus malchanceux du pays en matière de blessures. Les deux transferts les plus prisés de l’équipe de Nicki Collen, Aijha Blackwell et Dree Edwards, n’ont joué que trois matchs à eux deux. Mais la première année Bella Fontleroy s’est imposée et a eu un impact immédiat à Waco avec ses 10,8 points et 7,0 rebonds par match, et la combinaison de gardes Sarah Andrews et Jaden Owens a excellé. Owens est particulièrement intéressante car rien dans son jeu passé n’indiquait qu’elle serait quelqu’un qui aurait une moyenne de 11,7 points, 6,2 passes et 2,4 interceptions par match.

Autres matchs à noter

  • Caroline du Sud (n°1) – Dakota du Sud – Jeudi 15 décembre, 19h00 – ESPN2
  • UCLA (n°13) à USC – Jeudi 15 décembre, 22h00 – Pac-12 Networks
  • BYU – Gonzaga (22e) – Samedi 17 décembre, 17h00 – WCC Network
  • Louisville à Pitt – Dimanche 18 décembre, 14h00 – ACC Network
  • Tennessee à Stanford n°2 – Dimanche 18 décembre, 14h00 – ABC
  • Iowa State (10e) vs Villanova (25e) – Dimanche 18 décembre, 15h30 – ESPN ou ESPN2
Suivant : 10 joueuses de basket-ball universitaire qui ne sont pas sur votre radar et qui devraient l’être