69 Rhône

Une mère porte plainte contre un hôpital de Lyon après la mort de sa fille des suites d’une otite

"Les médecins n’ont pas pris le temps de diagnostiquer correctement le mal dont souffrait ma fille", dénonce Carolina Cruz au journal "Le Progrès".

La mère a décidé de porter plainte pour « homicide involontaire » contre l’hôpital Edouard-Herriot, à Lyon. Carolina Cruz, de nationalité nicaraguayenne, dénonce au journal Le Progrès, samedi 10 mars, une« erreur médicale » après la mort de sa fille, Leana Bonilla Cruz, le 23 février.

Venue en France pour étudier la littérature, la jeune femme de 19 ans avait été traitée à deux reprises, les 9 et 12 février, pour une otite aux urgences de l’hôpital. L’otite s’était alors aggravée, se transormant en un abcès cérébral qui avait causé une hypertension intracrânienne. Ce qui a plongé Leana Bonilla Cruz dans le coma, et l’a tuée.

« On ne l’a pas écoutée »

« Les médecins n’ont pas pris le temps de diagnostiquer correctement le mal dont souffrait ma fille. Ils n’ont pas pu prendre en compte ses symptômes, n’ont pas su voir le caractère urgent de la situation, disant à ma fille qu’une otite n’était pas une urgence »,  explique Carolina Cruz.

Leana « était très faible, elle avait des maux de tête, vomissait… mais on ne les a pas écoutés [elle et ses amis] car ils étaient jeunes. Ses amis ont insisté, mais les médecins n’aiment pas être contredits… Pourtant c’est le patient qui sait ce qu’il sent. Il faut qu’ils écoutent ! Ça n’aurait pas dû arriver. Je ne veux pas qu’elle meure comme cela sans que son histoire soit connue », raconte la mère de famille.

De son côté, Karim Tazarourte, chef du service des urgences de l’hôpital Edouard-Herriot, revient sur le déroulé des faits pour le journal et évoque un « traitement initial adapté ». Il ajoute : « Je comprends la douleur de cette mère. Elle est d’abord une victime. » Source

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close