Ribérac : trois militants du Front national menacés de mort

Un jeune homme qui se revendique antifasciste passera devant le tribunal en septembre pour avoir proféré des menaces de mort ce mardi contre trois militants du Front National.

L’opération tractage ne s’est pas passée comme prévu pour trois militants du Front National. Ce mardi, un jeune homme qui se revendique antifasciste a proféré des menaces de mort à leur encontre.

« Sales nazis, sales fachos »

Vers midi, la conseillère régionale frontiste Florence Joubert, le secrétaire départemental Frédéric Gojard et Gérald Vanot, un militant sont pris à partie. Un jeune homme les suit depuis quelques minutes et se met tout à coup à crier devant plusieurs commerces de la rue du 26 mars 1944.

« Les mots étaient assez durs du style ‘Je vais vous trancher la gorge’ ou ‘Je vais vous brûler vifs' », raconte Frédéric Gojard. « Il nous a également insultés de fachos et de nazis », rajoute-t-il.

Le jeune homme a reconnu les faits. Il est poursuivi pour menaces de mort en état de récidive légale. Il avait déjà été condamné en 2016 pour des faits similaires. France Bleu

Articles en relation

Close