Économie

Près d’un chômeur sur deux en risque de pauvreté

Les personnes sans emploi courent cinq fois plus le risque de se retrouver en situation de pauvreté que celles qui travaillent, souligne une étude publiée par Eurostat.

Au Luxembourg, en 2016, 44,9% des personnes âgées de 16 à 64 ans qui ne disposaient pas d’un emploi se trouvaient en risque de pauvreté, contre 12% de celles qui travaillaient, indique une étude publiée cette semaine par Eurostat.

Au niveau européen, près de la moitié des personnes sans emploi (48,7%) se trouvaient à cette date en situation de risque de pauvreté – après transferts sociaux –, soit une part cinq fois plus importante que celle concernant les personnes disposant d’un travail (9,6%).

Durant les dix dernières années, cette proportion de personnes sans emploi en risque de pauvreté n’a cessé de croître, de 41,5% en 2006 à 48,7% en 2016, souligne encore Eurostat.

Les Finlandais et Chypriotes sont les moins exposés

Parmi les États membres, c’est en Allemagne que la part des personnes sans emploi en risque de pauvreté était la plus élevée en 2016 (70,8%), suivie de la Lithuanie (60,5%).

Cela concernait également plus d’une personne sans emploi sur deux en Lettonie (55,8%), en Bulgarie (54,9%), en Estonie (54,8%), en République tchèque (52,3%), en Roumanie (51,4%) et en Suède (50,3%).

À l’inverse, ce risque de pauvreté était le moins élevé chez les personnes ne disposant pas d’un emploi à Chypre et en Finlande (37,3% chacune), en France (38,4%) et au Danemark (38,6%).

Articles en relation

Close