Poursuivi par trois voitures, un bus se renverse à Aulnay-sous-Bois

Une jeune femme se trouvait dans le bus 618 lorsque le conducteur a été pris à partie à Sevran par un automobiliste. Pris en chasse par plusieurs voitures, le bus a fini dans le fossé à Aulnay-sous-Bois.
Le conducteur du bus aurait involontairement coupé la route à un automobiliste, déclenchant une altercation puis une poursuite.

C

‘est une altercation qui a mal tourné. Un bus de la ligne 618 s’est renversé dans un fossé, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), mercredi 20 juin, après avoir été poursuivi par trois voitures, a appris franceinfo auprès de la compagnie de bus Transdev, confirmant une information du Parisien.

Le conducteur du bus aurait involontairement coupé la route à l’automobiliste. « Il sortait de son arrêt, indique la société Transdev, lorsqu’il a été pris à partie d’abord verbalement puis physiquement par la poursuite de trois voitures. »

Une passagère a assisté à la scène. « Un automobiliste a interpellé le chauffeur, l’a insulté en lui demandant de descendre du bus, mais le chauffeur a dit qu’il n’avait pas le temps, a fermé sa fenêtre et continué son chemin », raconte cette jeune passagère qui n’est jamais arrivée à destination.

Car l’automobiliste a eu de la suite dans les idées et a poursuivi le bus, sans doute en appelant des amis en renfort. « Le conducteur nous a prévenus qu’il déviait de son itinéraire, et qu’il était obligé de faire un tour en attendant l’arrivée de la sécurité », se souvient la passagère. A bord, à ce moment-là, elle se trouvait avec une femme, un jeune homme et deux autres jeunes filles.

Le bus a fait un détour par les Beaudottes puis vers le Lidl. « Il a dû faire marche arrière et demi-tour pour reprendre le chemin en sens inverse parce qu’une deuxième voiture est arrivée », se souvient la jeune femme, qui s’est retrouvée au Gros Saule.

Elle se souvient qu’une troisième voiture s’est jointe aux poursuivants dont la voiture du départ. « Le bus est monté sur un trottoir puis il s’est retrouvé pris en sandwich, et il a basculé sur le côté », décrit-elle.

Arrivés rue Suzanne Lenglen, à Aulnay-sous-Bois, un projectile a percuté le pare-brise. Ce n’était pas pour autant l’épilogue de la soirée. « Un groupe de garçons est arrivé à la porte et du côté de la fenêtre du chauffeur, en l’insultant et en tapant à la vitre, ils sont entrés, le bus basculait, j’ai eu très peur. » Elle se rappelle qu’un homme disait au chauffeur « descends ! »

Elle se souvient qu’une femme a perdu connaissance. Une autre a demandé aux jeunes de laisser descendre les passagers, ce qu’ils ont fait. « La sécurité est arrivée et ils sont partis en courant ».

Il est environ 22h40, mercredi soir, quand le chauffeur a une « altercation » avec un automobiliste près de l’arrêt Gaston-Bussière, à Sevran, relate Transdev. En cause, le conducteur du bus aurait involontairement coupé la route à l’automobiliste. Celui-ci « a interpellé le chauffeur, l’a insulté en lui demandant de descendre du bus, mais le chauffeur a dit qu’il n’avait pas le temps, a fermé sa fenêtre et continué son chemin », raconte une témoin de la scène au Parisien.

Le conducteur « choqué » mais pas blessé

Poursuivi par cet automobiliste rancunier, le chauffeur du bus décide de ne pas s’arrêter en gare de Sevran et de faire route vers le dépôt. Il reste à ce moment-là quatre passagers dans le véhicule. Le bus est bloqué une première fois par deux voitures, boulevard Robert-Ballanger, puis pris en sandwich avenue Suzanne-Lenglen, à Aulnay-sous-Bois, cette fois entre trois voitures. Le bus monte alors sur le trottoir et parcourt « entre 100 et 200 mètres » avant de basculer, selon Transdev. L’un des trois automobilistes monte ensuite à bord du bus et « jette une bouteille d’eau sur le conducteur ». Ce dernier est « choqué », mais n’est pas blessé, selon son employeur.

Transféré à l’hôpital, le chauffeur s’est vu prescrire un arrêt de travail jusqu’au 25 juin. Contacté par franceinfo pour savoir si l’automobiliste avait été appréhendé, le parquet d’Aulnay-sous-Bois n’a pour l’instant pas répondu à nos demandes. Source

Articles en relation

Close