Macron « assume » de demander « un effort aux plus âgés »

Le président a assumé la hausse de la CSG de 1,7 point, intervenue en janvier.

Emmanuel Macron « assume » de demander « un effort aux plus âgés » et exhorte à « la patience ». Le président de la République l’a déclaré à la presse à Châlons-en-Champagne, après avoir été interpellé par des retraités sur la question du pouvoir d’achat.

« Je sais que je demande un effort aux plus âgés, que parfois certains râlent, ça ne rend pas forcement populaire mais je l’assume », a déclaré le chef de l’Etat après une déambulation dans les rues de Châlons-en-Champagne.

« A la fin c’est quand même mieux qu’au début. » « C’est comme quand on refait en profondeur une maison. Au début on voit les plans, on se projette. Et après on commence les travaux, il y a un moment ça sent la peinture, y a des courants d’air, il fait plus froid, on se demande pourquoi on a fait tout ça… », a expliqué le président de la République, alors qu’une hausse de la CSG de 1,7 point est intervenue en janvier.

« Il faut avoir la patience de rappeler pourquoi on le fait, d’avoir des désagréments passagers parce, qu’a la fin c’est quand même mieux qu’au début », a poursuivi Emmanuel Macron, qui a rappelé que la première baisse de la taxe d’habitation interviendrait en octobre. Europe 1

Europe 1

Articles en relation

Close