Liberté du Culte L’Église Protestante d’Algérie dénonce des  intimidations

L’Église Protestante d’Algérie (EPA) a dénoncé, dans un communiqué, la fermeture de ses lieux de culte dans plusieurs wilayas du pays.

« Nous, Église Protestante d’Algérie (EPA), exprimons nos vives inquiétudes à la suite de la fermeture de plusieurs de ses lieux de culte par les autorités et dénonçons les intimidations de tout genre dont font l’objet actuellement ses membres et les communautés qui lui sont rattachées », peut-on lire dans le communiqué daté de jeudi 8 mars.

Trois lieux de culte à Oran, un à Béjaïa, un à Ouargla et un à Tizi-Ouzou ont été « sommés de cesser toute activité », selon l’EPA, qui affirme que « la menace de fermeture pèse sur toutes les communautés de l’EPA ».

En plus des fermetures de ses lieux de culte, l’EPA dénonce également des « actes d’intimidation à l’encontre de chrétiens ». Parmi ces actes, l’EPA cite les procès « intentés récemment contre deux chrétiens à Tiaret et un, à Tizi-Ouzou, lesquels sont faussement accusés de prosélytisme », ou encore la « fouille ciblée à l’aéroport Houari Boumediene » et « la confiscation de livres chrétiens personnels ».

L’EPA déplore en outre la « fermeture d’une librairie à Oran-ville, parce que son propriétaire est de confession chrétienne » et une « tentative de fermeture d’une ferme d’élevage de cailles à Layada Oran, le propriétaire se trouve être aussi un chrétien ».

L’EPA, qui rappelle dans son communiqué, qu’elle dispose « d’un agrément depuis 1974, confirmé en juillet 2011 », affirme qu’elle a « procédé dans les délais à la mise en conformité de ses statuts à la loi de 2012 mais sans recevoir, à ce jour, de récépissé ». Source

Articles en relation

Close