Facebook s’excuse après avoir censuré les seins nus de « La Liberté guidant le peuple »

Un metteur en scène qui cherchait à faire la promotion de sa pièce de théâtre en a fait l’amère expérience, cette semaine.

Une représentation du tableau de Delacroix La Liberté guidant le peuple, où une fille du peuple, les seins nus, brandit un drapeau français, a été censurée cette semaine sur Facebook, a affirmé, samedi 17 mars, au Figaro, un metteur en scène qui faisait la promotion en ligne de sa pièce de théâtre.

« Au bout d’un quart d’heure de [mise en ligne] de la publicité, la régie à bloqué notre diffusion en nous disant qu’il n’était pas possible de diffuser une image de nudité », a indiqué à l’AFP Jocelyn Fiorina, auteur de Coups de feu rue Saint-Roch, à l’affiche à Paris, dont l’affiche reprend le tableau.

Facebook plaide l' »erreur »

Le metteur en scène avait déjà tenté, à deux reprises, en juin dernier, d’utiliser le célèbre tableau, pour faire la promotion de la pièce de théâtre. Sans plus de succès avec le géant américain. « J’avais alors échangé avec les modérateurs, qui étaient inflexibles en disant que même sur un tableau du XIXe siècle, ce n’était pas acceptable », rappelle-t-il.

Facebook a-t-il revu sa politique depuis ? Dimanche, le géant du web s’est « excusé pour cette erreur » et a assuré que l’œuvre d’Eugène Delacroix avait « parfaitement sa place » sur le réseau social. « Afin de protéger l’intégrité de notre service, nous vérifions des millions d’images publicitaires chaque semaine et nous faisons parfois des erreurs », a expliqué Facebook. Source

Source

Articles en relation

Close