Deux policiers attaqués à l’eau bouillante au « café oriental » à Toulouse

La violence contre les forces de l’ordre prend des proportions inquiétantes. Deux policiers municipaux ont été très violemment pris à partie, vendredi soir, rue Gatien-Arnoult, dans le quartier Arnaud-Bernard à Toulouse, selon les informations de La dépêche.

L’agression, non préméditée, s’est produite le 28 septembre 2018 à 20h30 devant le « Café Oriental », les policiers ayant demandé aux personnes présentes dans l’établissement de faire moins de bruit. Au cours d’un contrôle a priori inopiné, les agents municipaux ont constaté des manquements à l’hygiène et des papiers qui n’étaient pas en règle pour l’ouverture de cet établissement recevant du public.

La situation s’est rapidement envenimée, gérant du bar et clients participant à l’agression physique et verbal des policiers. Insultes, refus d’obtempérer, agression physique des policiers, le frère du gérant s’est ainsi saisi à deux reprises d’un couteau pour attaquer l’un des deux policiers ceinturé par le gérant.

Soupière de soupe brûlante

Les assaillants ne se sont arrêtés devant aucune technique pour agresser les forces de l’ordre, même les plus moyenâgeuses. L’un des assaillants s’est saisi du revolver d’un des fonctionnaires de police dont il a tenté d’ôter le cran de sûreté avant d’être maîtrisé « mais des coups violents ont été portés sur les policiers et… une soupière de soupe brûlante a été jetée sur l’un d’entre eux » rapporte le quotidien la Dépêche.

Moins de quinze minutes après leur intervention, les fonctionnaires de police ont voulu interpeller les deux frères, mais le courageux gérant a tenté de prendre la fuite en demandant à la foule de prendre sa défense. Pendant ce temps, son frère s’est retranché à l’intérieur du café.

Les deux frères ont finalement été interpellés et placés en garde à vue au commissariat central. Des plaintes ont été déposées.

Articles en relation

Close