Actualités de la Haute-Garonne 31

Des policiers caillassés par une centaine de personnes

Des policiers qui interpellaient un dealer, lundi soir, à la Reynerie ont été pris à partie par une centaine de personnes hostiles à leur intervention. Ils ont dû faire usage de lacrymogène.

Début de soirée difficile, lundi, pour les policiers, dans le quartier de la Reynerie à Toulouse. Il était aux environs de 18 h 30, rue de Kiev, lorsque les forces de l’ordre ont assisté à une transaction de produits stupéfiants. Immédiatement, ils ont décidé de procéder à l’interpellation du vendeur, un jeune homme de 24 ans, jusqu’ici inconnu de leurs services.

Sur lui, ils ont mis la main sur plusieurs dizaines de grammes d’herbe de cannabis, de la résine mais aussi de la cocaïne.

Mais l’intervention des policiers n’a pas été du goût de toutes les personnes présentes. À cette heure, une sorte de marché de plein vent non déclaré se déroulait et une centaine de personnes s’en est prise aux forces de l’ordre. Fruits, légumes mais aussi cailloux ont été lancés en direction des policiers livrés à la vindicte populaire alors qu’ils effectuaient leur travail. Des renforts ont été appelés sur les lieux. Les fonctionnaires ont dû faire usage de gaz lacrymogène afin de disperser la foule hostile. Dans cette affaire, l’un des policiers a été blessé au tibia.

Un peu plus tard, vers 23 heures, une opération de voie publique a été organisée sur place afin de sécuriser le quartier. Une personne s’est mise à jeter des projectiles sur les policiers. Cet homme de 21 ans a été interpellé par la BAC Mirail et placé en garde à vue.

«Inacceptable»

Cet épisode de violences urbaines n’a pas manqué de faire réagir le syndicat Unité-SGP-Police, par la voix de son secrétaire régional, Didier Martinez. «Nous sommes présents pour la population et ce type de comportement est inacceptable, a-t-il expliqué. Nous condamnons fermement ces agissements et apportons notre total soutien aux effectifs intervenants, lesquels se retrouvent confrontés à des situations inacceptables alors qu’ils mènent leur mission dans tous les quartiers, sans relâche, avec abnégation et professionnalisme». Source

Source

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close