Dans les années 1990, Kim Jong-un utilisait un passeport brésilien pour voyager dans des pays occidentaux

Le leader nord-coréen et son père auraient obtenu des passeports légaux émis par le Brésil pour voyager sous les noms de Josef Pwag et Ijong Tchoi.

Kim Jong-un a-t-il joué aux agents secrets dans les années 90 ? Selon des documents dévoilés par Reuters, mercredi 28 février, le leader nord-coréenet son père Kim Jong-il avaient réussi à obtenir des passeports légaux brésiliens. Mais ces papiers ont été édités avec de fausses identités, ce qui a permis aux deux hommes de voyager dans des pays occidentaux.

Au moins deux ambassades contactées

Les documents ont été émis par le ministère des Affaires étrangères brésilien avant d’être récupéré à son consulat de Prague, alors en Tchécoslovaquie. Sur les scans de ces documents publiés par Reuters, Kim Jong-un disposait d’un passeport émis le 26 février 1996 au nom de Josef Pwag, un citoyen brésilien né le 1er février 1983. Son père Kim Jong-il portait lui le nom d’Ijong Tchoi, un Brésilien né à São Paulo le 4 avril 1940.

Avec ces deux passeports, des agents nord-coréens auraient contacté au moins deux ambassades afin d’obtenir des visas pour les deux hommes, affirme Reuters. Mais l’agence ne précise pas si ces démarches ont abouti. De son côté, le ministère des Affaires étrangères brésilien a expliqué enquêter actuellement sur ces informations. France Tv

Articles en relation

Close