Conducteur de bus menacé d’une arme : un adolescent interpellé

Le 12 mars dernier, deux jeunes gens étaient montés à bord d’un bus de la Sémitag assurant la ligne C3 à l’arrêt Esmonin à Grenoble. Si le premier avait validé son ticket, le second s’était directement installé au fond du bus dans passer par le composteur.

Le conducteur du bus lui avait alors rappelé la marche à suivre pour être en règle et, voyant que le passager ne s’exécutait pas, il avait refusé de démarrer.

Les deux garçons étaient alors descendus du véhicule et, en passant à la hauteur de la cabine du chauffeur, celui qui n’avait pas de titre de transport avait exhibé une arme de poing en proférant des menaces.

Après cette agression, les chauffeurs de la Sémitag avaient exercé leur droit de retrait

À la suite de cette agression, le conducteur avait fait l’objet de trois jours d’incapacité de travail en raison du stress qu’il avait ressenti et ses collègues avaient exercé leur droit de retrait en signe de protestation.

Une plainte avait été déposée et une enquête ouverte par les policiers grenoblois. Grâce aux enregistrements de vidéosurveillance de la Sémitag, un suspect a pu être identifié en la personne d’un mineur étranger “non accompagné” âgé de 16 ans, pris en charge par l’association Adate et hébergé par une famille d’accueil.

Famille chez laquelle il a été interpellé hier matin.

Dans sa chambre, les policiers ont retrouvé les vêtements qu’il portait le jour de l’agression, ainsi qu’une arme factice ressemblant à s’y méprendre à un véritable pistolet automatique. Le jouet a été détruit et le garçon placé en garde à vue.

Il en est ressorti avec une convocation devant le juge des enfants en vue de sa mise en examen pour le 25 mai prochain. Source

Source

Close