Afrique du Sud : les fermiers blancs expropriés ?

Le Parlement sud-africain a adopté la semaine dernière un texte qui prévoit d’exproprier les fermiers blancs de leurs terres sans compensation. C’est un héritage du régime raciste de l’apartheid.fermiers blancs

En Afrique du Sud, les blancs, qui ne représentent que 10 % de la population, détiennent près des trois quarts du territoire. Ces terres rurales ont, à l’origine, souvent été réquisitionnées de force au profit de fermiers blancs et de leur exploitation agricole. Louis Meintjes est l’un de ces fermiers blancs, il est à la tête de 42 hectares de terres. Il les a achetées il y a 37 ans à un autre fermier blanc et aujourd’hui, il a appris qu’une famille noire contestait son titre de propriété.

Un tabou levé

Ce type de réclamation est monnaie courante. Elle donne suite à une enquête, souvent longue, puis à une éventuelle compensation pour le plaignant. Mais avec la récente annonce du président sud-africain, tout pourrait changer. Dans une allocution solennelle, le nouveau chef de l’État, héritier revendiqué de Nelson Mendela, a déclaré que « dans des cas appropriés et justifiés, les terres seront expropriées sans compensation« . Un tabou est levé. Louis Meintjes est dans l’incertitude, il s’attend à tout, mais une chose est sûre, il ne compte pas abandonner sa propriété. Source

Source

Articles en relation

Close